Pêche en Seine
Bonjour et bienvenue sur FPS.

Pour les NOUVEAUX MEMBRES :
Cliquez sur "S'enregistrer"
Ensuite il vous suffit de faire une petite présentation dans la rubrique "PRÉSENTATION"

Pour les Membres FPS :
Cliquez sur le bouton "connexion",
Entrez votre identifiant et votre mot de passe.



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La pêche des carnassiers aux leurres

Aller en bas 
AuteurMessage
batistuta
Admin
Admin
batistuta

Masculin
Nombre de messages : 4938
Age : 32
Localisation : Brou-sur-Chantereine
Date d'inscription : 08/11/2011

La pêche des carnassiers aux leurres Empty
MessageSujet: La pêche des carnassiers aux leurres   La pêche des carnassiers aux leurres Icon_minitimeJeu 18 Sep 2014, 13:56

Bien débuter la pêche aux leurres. Appréhender le matériel, les techniques et les carnassiers.

Sources :

http://www.peches-sportives.com/
http://doktorpike.over-blog.com/
http://www.achigan.net/
http://www.ragot.fr/
http://www.pecheleurre.com/

Pour beaucoup de débutants voir même de pêcheurs plus expérimentés, quand il s’agit de s’équiper de matériels pour la pêche aux leurres, ceux-ci se retrouvent bien souvent face à eux même ne comprenant pas ou peu, les caractéristiques et thermes techniques mis en avant par les fabricants ou autres pêcheurs voulant les conseiller.

Alors comment bien choisir son matériel et l’utiliser… ?

C’est tout abord plusieurs questions à se poser qui permettront par la suite d’affiner sa recherche pour enfin resserrer l’étau sur le matériel approprié. Le choix final se fera après prise en main ou par affinité avec le matériel. (Chacun ses critères finaux personnel).

Voici donc les questions à se poser pour chaque thème ci-dessous :

A- La Canne.

Avant de commencer à se poser nos questions, faisons un tour des différents thermes techniques utilisés qualifiant une canne.

La Résonnance : c'est la capacité d'une canne à bien retranscrire les touches au poignet du pêcheur. Les critères d'une canne résonnante ne sont pas définis scientifiquement et objectivement, du moins pas à notre connaissance, tous les constructeurs de cannes et de blanks vont ainsi vanter la résonnance de leur matériel. On connait cependant certains facteurs qui favorisent la résonnance : qualité et pureté du carbone, moins le carbone contient de résine et de fibre de verre plus il serait résonnant, proximité des anneaux avec le blank, conicité de la canne, plus une canne serait conique plus elle favoriserait la résonance, poids de l'ensemble, action du blank ; un ensemble rapide, de pointe, serait plus résonnant qu'un ensemble semi -parabolique.

La Sensibilité : souvent confondue avec la résonnance, ou sonorité, la sensibilité est la capacité du blank à retranscrire les vibrations émises par le leurre : une bonne canne à shad transmet les vibrations de la caudale du shad. Cette vibration est transmise quand la canne travaille en flexion; le scion mis ainsi en vibration indique ou non si le leurre travaille bien. La sensibilité est plus en rapport avec l'action, une canne sensible travaillera ainsi plus progressivement qu'une canne résonnante, qui sera souvent plus raide. Une canne sensible ET résonnante ... est un compromis.

La Puissance : Désigne la capacité de lancé idéal ou maximal (selon la marque ou fabricant) du blank. Traduit par deux nombres ou des Lettres. Indique le poids minimum et maximum d’un leurre que le Blank peut supporter au lancé sans casser.

La réserve de puissance : Désigne la capacité d'un blank à faire face à de gros poissons, dépend de l'usage et du poisson recherché. Plus la conicité d'une canne est importante et le butt gros, plus la canne disposera d'une grosse réserve de puissance.
La Vitesse : souvent confondue avec l'action, la vitesse est la capacité d'un blank à reprendre sa forme droite après avoir été contrainte.

Le Blank : c'est la tige de carbone nue qui est l'ossature de la canne et qui va recevoir le porte-moulinet, les anneaux, etc.…

La Conicité : Désigne le rapport entre la section d'un butt et la section du tip, plus la différence est grande, plus la canne sera conique.

Le Butt : c’est le "cul" du blank, sa partie la plus large. (le bas de la tige).

Le Tip: désigne la section la plus fine d'un blank, donc son extrémité au scion (le haut de la tige).

Le Top : Désigne l'anneau de tête, le scion.

Voila maintenant que vous comprenez les principaux termes et composants d’une canne vous êtes apte à pouvoir répondre à vos questions. Qui sont donc :

1 « quel(s) poisson(s) je compte rechercher avec celle-ci ?»

Cette première question est la base de toutes celles qui suivront et sera déterminante pour chacune. La 1ère réponse qu’elle nous apporte est qu’elle nous déterminera la réserve de puissance en fonction du poisson recherché. Plus le poisson recherché sera lourd, puissant et combattant, plus il faudra à votre canne une réserve de puissance en adéquation. Cela afin de pouvoir profiter du combat sans treuiller votre prise, ou éterniser le combat en étant obligé de jouer avec le frein de votre moulinet qui tous deux sont parfois à l’origine de blessures et traumatismes sur les poissons voir tout simplement d’arrêt cardiaque.

Ne pas confondre Puissance et Réserve de Puissance d’une canne ! La puissance et la réserve de puissance ne vont pas forcément de paire…

De cette question une autre en découle logiquement. Quelle puissance doit donc avoir ma canne ? Pour répondre correctement à cette question il faut nous en poser 2.

La 1ère est toujours le poisson recherché. Vous avez donc du y répondre précédemment. Ce qui nous amène à la 2ème et LA question.

2 « avec quels poids de leurres je compte pêcher ? »

Vous le savez aussi bien que moi, les leurres utilisés pour chaque espèces (Chevesnes, Truites, Perches, Black-Bass, Brochets, Silures, Aspes etc…) ne sont pas toujours les même et n’ont pas le même poids.

Voila pourquoi la 1ère question nous est encore utile et primordiale.

Ayant déjà répondu à celle-ci plus haut, vous devez donc avoir un ordre d’idée des leurres que vous utiliserez pour leur traque. Il ne vous reste plus qu’à en connaitre leur poids.

Le poids doit comprendre l’ensemble à lancer !!! C'est-à-dire que pour un Leurre Souple par exemple, il vous faudra ajouter au poids de votre LS le poids de votre montage, (TP ou DS).

Maintenant que vous avez pris connaissance des différents poids à lancer, retenez en priorité tous ceux dont leur utilisation sera plus régulière. Enfin prenez le plus léger et le plus lourd de cette sélection et ceux-ci vous donneront la plage de puissance à rechercher pour votre future canne.

Tout ça c’est bien gentil, mais les puissances des cannes que j’étudie sont en lettres…

Pas de panique, voici un Tableau reprenant les différentes lettres associées à leurs plages de puissance (environ).

La pêche des carnassiers aux leurres 110

Vous connaissez désormais la plage de votre canne à choisir et comme précédemment, cette question nous emmène encore vers une autre. De quelle taille doit être ma canne ? Pour cela toujours 2 questions à se poser. Oui la 1ère est toujours incluse. Alors voici la 2ème :

3 « Pécherai-je en embarcation, ou du bord ?»

Cette troisième question nous aidera donc à choisir la taille de la canne souhaitée bien que ce que je vais vous exposer n’est pas une vérité absolue ou science exacte. En effet cela vous aidera dans votre choix mais l’essentiel pour vous est votre ressenti et confort de pêche recherché. Ce choix sera donc plus personnel. C’est pour cela que je n’exposerai pas de longueur proprement dites.

Néanmoins voici quelques éléments de réponses.

Pour une pêche en embarcation les cannes courtes sont les plus appropriées.

Je m’explique, en embarcation il n’y a nul besoin de lancer très loin, il suffit de se déplacer.

L’eau est à même nos pieds, il n’y a donc pas besoin d’avoir une longue canne pour pouvoir passer au dessus des obstacles au moment de retirer le leurre de l’eau.

Alors que du bord… suivant les lieux de pêches la taille de la canne est très importante.

En effet si le bord est vaste, sans obstacle et plus ou moins loin de l’eau à peigner, une canne longue s’avère plus adaptée. Celle-ci permettra de lancer plus loin est de pouvoir sortir le leurre de l’eau en passant au dessus des herbiers ou du bord en dénivelé sans accrocher la végétation.

Au contraire si je suis entouré d’arbres et branchages me réduisant l’accès et le mouvement de canne à adopter pour pouvoir lancer mon leurre, ma canne doit être capable de s’adapter à ce milieu. Il faut donc qu’elle soit relativement courte pour se faufiler, se hisser et me laisser une marge de manœuvre pour ferrer. Mais pas trop afin d’avoir un bon mouvement de balancé pour lancer mon leurre et ne pas casser l’action de la canne.

Tiens, cela m’amène encore à une et dernière question. Mais alors quelle action doit avoir ma canne ? Pour y répondre Il faut reprendre une partie de la 2ème question, plus particulièrement la liste de leurres que vous utiliserez principalement.

4 « Quelle action doit avoir ma canne ?»

Mais qu’est-ce que l’action d’une canne ?

L’action d’une canne se détermine en fonction de l’endroit ou plie le blank à la traction.

Voici une image illustrant les trois principales actions.

La pêche des carnassiers aux leurres 210

En « a » l’action Fast, dite de pointe. On parle de canne nerveuse. La canne fléchie au niveau du scion. C’est celui-ci qui travaille. Les avantages de cette action sont de pouvoir ressentir une bonne résonnance, d’animer des leurres types jerk et de pouvoir ferrer très rapidement.

En « b » l’action Regular dite semi-parabolique. On parle de canne progressive. La canne fléchie vers le milieu du blank. Les avantages de cette action sont de pouvoir amortir les vibrations des leurres qui tirent types crankbait, et de pouvoir améliorer le confort de pêche lors de leurs utilisations.

En « c » l’action Slow dite parabolique. Les avantages de cette action sont de pouvoir mener un combat assez doux avec les poissons à la gueule fragile ou de pouvoir lancer plus loin.

Suivant les marques, trois actions viennent compléter leur gamme : extra-fast, regular-fast ou medium-fast.

Voici quelques actions recommandées en fonction des familles de leurres.

Fast à Jerkbait, LS, Jig, Gros Spinnerbait, Topwater

Regular à Swimbait, PN (Crankbait, Jerkbait etc…), Spinnerbait.

Slow à Petit PN ou tout petit grammage pour lancer plus loin.

Voila vous avez maintenant tout ce qu’il faut pour trouver la canne qui vous conviendra.

Et quel moulinet mettre dessus, je suis tout autant perdu me direz-vous ! Puis il serait dommage d’avoir une bonne canne mais mal équilibré ou avec un moulinet ne correspondant pas à votre pêche. C’est donc le prochain thème.

B- Le Moulinet

Comment choisir mon moulinet pour un mariage parfait avec ma canne ?

Tout comme la canne, pour bien choisir il faut se poser les bonnes questions !

Mais surtout il est nécessaire de comprendre les termes employés dans les fiches descriptives. Certaines caractéristiques sont essentielles comme le poids, la capacité, le ratio et la récupération.

Le poids : Pas de surprise c’est bel et bien du poids du moulinet proprement dit dont on parle.

La capacité : C’est la contenance de fil (Corps de ligne) que la bobine peut idéalement accueillir en fonction du diamètre du fil. Exemple 0.30/200 signifie que le moulinet peut accueillir 200m de fil en 30/100ème. Selon le poisson visé, il est nécessaire de disposer d'une réserve de fil plus ou moins importante

Le ratio : Désigne le nombre de tours effectuées par la bobine pour un tour de manivelle. Exemple 6.2:1 ou encore 6.2 signifie que la bobine fait 6,2 tours pour un tour de manivelle.

Cette caractéristique est importante suivant la technique de pêche souhaitée, si l’on veut une récupération rapide ou lente. Plus le ratio est grand plus la récupération est rapide. Si en un tour de manivelle ma bobine fait 6 tours alors je récupérerai plus de fil que si ma bobine n’en faisait que 4…

La récupération : La récupération s'exprime en cm, c'est la longueur de fil qui est récupérée à chaque tour de manivelle, abrégé en TMV.

Les roulements : Exprimés en nombre de roulements. Les roulements ont pour fonction de limiter les frottements, donc l'usure des pièces en rotation. Les roulements ne doivent pas avoir de jeu sinon celui-ci va s'aggraver au fil du temps et l'utilisation du moulinet sera de moins en moins efficace, d’où l’importance d’en prendre particulièrement soin et de les entretenir en les huilant.

Le frein : Exprimé en kg. Il permet de régler la tension du fil pendant le combat avec un poisson. C’est un élément très important à savoir maîtriser. Trop serré, le fil casse et pas assez serré, le poisson prend du fil tranquillement. Le frein peut être avant ou arrière.

Frein avant : Dit FD (Forward Drag). Il est situé sur la bobine, le réglage s'effectue à l'aide d'une vis micrométrique. Avec un frein avant, la force destinée à freiner s’exerce directement sur la pièce en mouvement (la bobine).

Frein arrière : Dit RD (Rear Drag). Il est situé sur le bâti. Avec un frein arrière, la force destiné à freiner la bobine doit traverser le bâti car la bobine se trouve à l’opposée.

Voila maintenant que vous comprenez les principaux termes et composants d’un moulinet vous êtes apte à pouvoir répondre à vos questions. Qui sont donc sensiblement les même que pour la canne.

1 « quel(s) poisson(s) je compte rechercher avec celui-ci ?»

Cette question vous y avez répondu pour la canne, mais vous aller y répondre plus précisément pour déterminer la taille du moulinet à chercher.

En effet selon le poisson visé, la taille de votre fil sera plus ou moins grande, la contenance de votre moulinet plus ou moins importante et idem pour son frein. Il vous faudra donc un moulinet pouvant accueillir votre diamètre de fil ainsi que sa contenance souhaitée tout en pouvant freiner efficacement le poisson recherché.

2 « avec quels leurres et où je compte pêcher ? »

Suivant les leurres utilisés si ce sont des leurres qui s’animent en linéaire rapidement, et si les milieux pêchés sont très peu profond, encombrés, ou avec un débit très rapide, Alors il faudra choisir un moulinet avec un ratio important pour bénéficier d’une grande récupération de fil.

Au contraire si les leurres utilisés sont des leurres qui s’animent lentement voir sur place et que les milieux sont de bonne profondeur, non encombrés et avec peu de débit alors un petit ratio sera parfait.

Quelques exemples de ratios :

4,9 : 1 à 5,5 : 1 donne vers 55cm de tour de manivelle = ratio lent
5,5 : 1 à 6 : 1 donne vers 63cm de tour de manivelle = ratio moyen
6 : 1 à 6,5 : 1 donne vers 71cm de tour de manivelle = ratio rapide
6,5 : 1 à 7 : 1 donne vers 80cm de tour de manivelle = ratio ultra rapide

Maintenant voici quelques exemples en fonction des leurres et du milieu :

Ratio lent : deep crankbait, gros spinner et gros swimbait bigbait
Ratio moyen : crankbait, petit et moyen spinner, longbill minnow
Ratio rapide : buzzbait, swimbait, top water, minnow, lipless, jerkbait
Ratio ultra rapide : texan, jig, frog => milieux encombrés et en milieu à courant tres rapide ( torrent et pêche vers l’amont pour pouvoir sentir le leurre dans la descente du courant et ne pas se retrouver comme un cycliste qui mouline comme un taré dans la semoule en pleine descente de l’alpes d’huez…).

Mais parlons aussi un peu de l’enroulement. Un moulinet avec un enroulement par spires croisées, aussi appelé enroulement par double oscillation, croise la pose des spires sur la bobine. Cette technologie limite considérablement l´effet de coincement des spires les unes dans les autres, améliorant les performances au lancer, surtout lors de l´usage de la tresse. Voila pourquoi cet aspect n’est pas à dénigrer.

Maintenant que vous avez une idée de la taille du moulinet et du ratio à chercher, parlons poids.

3 « quel poids devra faire mon moulinet ? »

Pour que votre ensemble canne/moulinet soit parfait il faut que celui-ci soit parfaitement équilibré.

C'est-à-dire que votre canne montée avec le moulinet devra être plus ou moins à l’horizontale en la tenant d’un doigt là ou vous placez votre index en action de pêche. Si votre canne plonge vers l’avant ou l’arrière c’est que votre canne est mal équilibrée et qu’il faut monter ou descendre en taille de moulinet.

Pour les tailles de moulinet il n’y a pas de règles précises les régissant. Cependant elles sont assimilées à la foi au poids du moulinet, et à la contenance du fil possible en fonction de son diamètre. Plus le moulinet sera lourd et pourra contenir du fil de gros diamètre, plus il sera de grande taille.

Voici un exemple de tailles de moulinet possible en fonction de la canne :

La pêche des carnassiers aux leurres 310

Afin de trouver le meilleur équilibre possible pour votre canne, je vous conseille de la prendre avec vous et d’essayer directement les moulinets dessus en magasins.

Exemple d’équilibre ci-dessous.

La pêche des carnassiers aux leurres 410

Sources :

http://www.peches-sportives.com/
http://doktorpike.over-blog.com/
http://www.achigan.net/
http://www.ragot.fr/
http://www.pecheleurre.com/


Dernière édition par batistuta le Mar 12 Fév 2013, 16:52, édité 7 fois

________________________________________________
Il paraît que le matériel aussi bon soit-il, ne fais pas le pêcheur. Hé bien je confirme j'en suis la preuve. jocolor


Dernière édition par batistuta le Jeu 18 Sep 2014, 14:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
batistuta
Admin
Admin
batistuta

Masculin
Nombre de messages : 4938
Age : 32
Localisation : Brou-sur-Chantereine
Date d'inscription : 08/11/2011

La pêche des carnassiers aux leurres Empty
MessageSujet: Re: La pêche des carnassiers aux leurres   La pêche des carnassiers aux leurres Icon_minitimeJeu 18 Sep 2014, 13:57

Sources :

http://www.peches-sportives.com/
http://doktorpike.over-blog.com/
http://www.achigan.net/
http://www.ragot.fr/
http://www.pecheleurre.com/

C- Le Corps de Ligne dit CDL

Après avoir enfin trouvé votre ensemble canne / moulinet vous convenant, il est maintenant temps de l’équiper de fil ! Mais que mettre et de quel diamètre ?

Il existe plusieurs types de fil sur le marché et dans tous les diamètres. Mais je vais vous exposer les deux principaux. Le nylon et la tresse.

1 « quel fil devra garnir mon moulinet ? »

Pour choisir l’un ou l’autre voyons déjà les avantages et inconvénients de chacun.

La pêche des carnassiers aux leurres 111
La pêche des carnassiers aux leurres 211

Maintenant que vous connaissez les plus et moins de ces deux corps de ligne, voici quelques exemple de choix en fonctions de votre pêche :

Pour toutes les pêches avec grosses vibrations, en linéaires ou à twitcher, genre gros PN, Cuillère, Spinnerbait, Stickbait, Buzzbait, Buster, le nylon sera plus confortable pour vous mais surtout pour votre matériel (canne moulinet).

Enfin pour toutes les pêches sensibles, à grosse animation ou même linéaires, genre LS, Texan, Jig, petit PN, la tresse est incontestablement le corps de ligne qu’il vous faut.

Maintenant passons au choix de la résistance du fil que vous aurez choisi. Effectivement je parle là de résistance, mais pourquoi ? Tout simplement parce que il n’existe pas d’équivalence de résistance par rapport au diamètre d’un fil. Suivant les différents fils, les résistances ne seront pas du tout les même pour un diamètre égale. Et sur un fil de même nature, type Tresse, selon les fabricants et qualités de celle-ci la résistance ne sera pas non plus la même pour un diamètre égale. D’où l’importance de choisir par rapport à la résistance et non au diamètre.

2 « quel résistance devra avoir mon fil ? »

Mais alors à quoi correspond la résistance du fil ?

La résistance du fil s’exprime en kg ou en lbs (usa). Celle-ci correspond à la résistance de la tension exercée sur le fil en linéaire, et la tension indiquée est généralement la tension maximale que votre fil pourra supporter. C'est-à-dire que si votre fil donne une résistance de 5kg par exemple, celle-ci signifie que votre fil sera susceptible de se casser lorsque la tension en linéaire se rapprochera des 5kg.

Nous parlons là de tension, et non pas de poids !!! Un fil de 5kg peut nous amener à sortir un sujet de plus de 5kg. En effet en jouant avec le frein de notre moulinet, la tension exercée sur la ligne sera donc moindre, et après l’avoir fatigué il sera possible de le prendre dans nos bras pour une jolie photo. D’où l’importance de régler correctement son frein avant et pendant le combat si besoin.

Nous parlons aussi de tension linéaire !!! C'est-à-dire de tension exercée en continue sur notre fil. Une tension par à-coups est beaucoup plus forte et fatale pour notre fil.

Vous l’aurez donc compris ce choix est donc extrêmement important. C’est ce choix qui vous assurera un combat juste, sans trop de risque de casses, mais surtout sans risque pour nos partenaires et pour votre matériel !!

La 1ère règle à suivre et celle que votre canne et moulinet vous imposera. Il faut à tout prix être dans le « calibrage » que ceux-ci vous imposent. Exemple : Chaque canne à une résistance maximale de fil. En dépassant cette résistance c’est votre canne que vous mettrez en danger de rupture. Idem pour le moulinet. Une pour la contenance, car si vous dépasser le diamètre maximum votre moulinet contiendra moins de longueur de fil.

La 2ème règle à suivre et celle des leurres que vous lancerez. On ne va pas lancer un leurre de 50gr sur un fil de 10kg… ou vous le lancerai qu’une foi. Mais si vous respectez le rapport poids du leurre et puissance de la canne alors il vous suffira de calculer le poids moyen des leurres que vous lancerez et vous vous baserez la dessus.

En respectant ces deux règles votre choix correspondra aux poissons recherchés. Votre fil n’aura ni une résistante trop élevée qui réduira le plaisir du combat et abimera votre partenaire en cas de « treuillage ». Ni une résistance trop faible qui vous obligera à jouer trop souvent avec votre frein de moulinet pour ne pas casser, et qui fatiguera beaucoup trop votre partenaire au risque de ne jamais repartir.

On peut traduire ça de la sorte sans que ce soit une affirmation ! Et surtout ne correspond absolument pas à un diamètre de fil, cela étant plus ou moins grand selon les fabricants !

La pêche des carnassiers aux leurres 311

Enfin mon ensemble prend forme. Mais j’entends toujours parler de bas de ligne… Qu’est-ce qu’un bas de ligne ? A quoi sert-il ? Quels sont les critères de sélections si besoin ?

D- Le Bas de Ligne dit BDL

Un bas de ligne c’est la partie de la ligne qui se trouve entre le corps de ligne et votre leurre.

On lui accorde deux fonctions distinctes mais j’en rajouterai une troisième :

-La première fonction est la discrétion : Pour cela, on utilise un matériau plus discret comme un nylon de couleur neutre ou du fluoro-carbone 100% invisible.

- La deuxième fonction est d’éviter de se faire couper la ligne par un poisson aux dents tranchantes comme le brochet : Pour cela, on utilise alors de l’acier sous différentes formes et en diverses variantes, ou alors un mono-filament en très gros diamètre (supérieur ou égal à 80 centièmes).

- La troisième fonction que je rajouterai est celle de fusible : Pour cela, on utilise un diamètre inférieur à celui du corps de ligne monté en direct sur celui-ci. Cela permettra en cas de grosse prise non prévue qui risquera de détruire votre ensemble de céder à l’endroit du nœud de raccord.

Voici donc un tableau reprenant les différents BDL ainsi que leurs avantages et inconvénients :

La pêche des carnassiers aux leurres 411

Exemple : Pour rechercher la perche, le chevesne, la truite, le sandre, un bas de ligne en fluoro-carbone est l’idéal, car ces poissons n’ont pas de dents tranchantes mais leur prise nécessite beaucoup de discrétion. Le nylon convient aussi très bien mais gars à l’élasticité !

Pour le brochet le choix du BDL fait souvent polémique auprès des pêcheurs. En effet il y a les inconditionnels de la discrétion et d’autres de la peur de la coupe. D’une part pour ne pas perdre leur prise et leur leurre par la même occasion, mais aussi et de plus en plus souvent par inquiétude pour la survie de leur prise avec un leurre dans la bouche ou la gorge.

Ce que je peux conseiller dans ce cas et qui se voit de plus en plus, c’est d’utiliser comme un BDL intermédiaire. Je m’explique : certains utilisateurs de tresses souhaitent éloigner leur leurre le plus possible de celle-ci afin d’en limiter les mauvaises vibrations émise par elle-même. Ils ont donc recours à une nouvelle technique de BDL. Ils utilisent un bas de ligne intermédiaire entre le CDL et le véritable BDL. Souvent un BDL intermédiaire de type Fluoro-carbone de plus petite taille que le véritable BDL et d’assez grande longueur (jusque 3m). Ensuite il y place le BDL souhaité. Souvent un fluoro-carbone de gros diamètre.

En résumé. Le choix de votre BDL (si vous décidez d’en mettre un) ne tiens qu’à vous et sa longueur aussi. Faites juste en sorte que sa résistance soit cohérente avec votre CDL et les poissons recherchés.

Votre ensemble est maintenant complet. Mais avec quoi allez-vous vous en servir ? Quels types de leurres doivent être dans votre boite et comment les animer ? Sans citer de marques, ni vous dire quelle taille de leurre choisir ou à quelle profondeur ils doivent évoluer, je vais simplement vous décrire les différents leurres qu’ils soient durs ou souple, sans non plus vous décrire leurs animations en détails. Je considère qu’il y a des choses à apprendre et d’autres à comprendre. Cela en fait parti. Pour savoir comment animer un leurre il faut le faire nager et l’étudier. Mais ne vous inquiétez pas je ne suis pas non plus sans conseil. Vous aurez bien quelques descriptions d’animations à adopter.

Sources :

http://www.peches-sportives.com/
http://doktorpike.over-blog.com/
http://www.achigan.net/
http://www.ragot.fr/
http://www.pecheleurre.com/

________________________________________________
Il paraît que le matériel aussi bon soit-il, ne fais pas le pêcheur. Hé bien je confirme j'en suis la preuve. jocolor


Dernière édition par batistuta le Jeu 18 Sep 2014, 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
batistuta
Admin
Admin
batistuta

Masculin
Nombre de messages : 4938
Age : 32
Localisation : Brou-sur-Chantereine
Date d'inscription : 08/11/2011

La pêche des carnassiers aux leurres Empty
MessageSujet: Re: La pêche des carnassiers aux leurres   La pêche des carnassiers aux leurres Icon_minitimeJeu 18 Sep 2014, 13:58

Sources :

http://www.peches-sportives.com/
http://doktorpike.over-blog.com/
http://www.achigan.net/
http://www.ragot.fr/
http://www.pecheleurre.com/

E- Les Leurres Dur dit PN pour « Poissons Nageurs »

Il existe plusieurs types de PN et l’on classe souvent ceux-ci dans trois familles. Les flottants, les suspensions, et les coulants.

1 « Les PN flottants (floating). »

On distingue deux sous famille. Les flottants à 100% et les flottants plongeurs.

Pour les flottants plongeurs, le leurre est flottant à l'arrêt et descend à la récupération sous l'effet de la bavette. Si la récupération est arrêtée, le leurre remonte. Plus la récupération est rapide et plus il plonge.

1.1] les flottants 100% dit leurre de surface.

Type de leurres : Popper, Stickbait, Prop bait, Swimbait Flottant.

Profondeur de nage : de 0 à 20 cm

Descriptif : Ces leurres restent en permanence en surface et ne plongent que très brièvement. Ils sont, sans aucun doute, ceux où le pêcheur a le plus d'incidence sur la nage.
L'absence de bavette ne leur confère pas les frétillements " automatiques " qu'ont les autres types de poissons nageurs. En action de pêche, la nage de ces derniers est déterminée par la vitesse de récupération et surtout l'amplitude des mouvements imprimés à la canne.

Le Popper tient son nom de son bruit pendant l’animation. Son nez creusé fait qu’a chaque tirée il frappera l’eau et la déplacera plus ou moins fortement en créant un « Pop ». Il s’anime en tirée sèche.

La pêche des carnassiers aux leurres 112

Le stickbait (Leurre Bâton) est un leurre droit, sans articulation ni bavette. Sa nage en zigzag tend à reproduire une proie prenant la fuite en surface. Il peu s’animer de différentes façons. En walking the dog (zigzag séré de gauche à droite) par à-coups réguliers du scion. En long-slide (zigzag ample) par à-coups plus prononcés (sans être des tirées) et plus lentement. En Jerk pour passer le leurre sous l’eau en tirée sèche vers soi.

La pêche des carnassiers aux leurres 212

Le Pro bait (leurre à hélice) est un leurre comme le stickbait mais à animation d’un popper, avec une hélice en tête, en queue ou voir les deux en plus.

La pêche des carnassiers aux leurres 312

Les Swimbaits « flottants » sont des leurres articulés reprenant la nage sinueuse la plus naturelle d’une proie. Animé en linéaire comme une proie qui se déplacerai sans stress. Avec des accélérations ou jerk comme une proie fuyante.

La pêche des carnassiers aux leurres 412

1.2] Les flottants peu plongeurs.

Type de leurre : Jerkbait, petit Crankbait, Swimbait

Profondeur de nage : de 0 à 1,5 m

Descriptif : ces leurres munis de courtes bavettes flottent au repos et plongent lentement à la récupération, dès que l'on interrompt cette dernière ils remontent lentement à la surface. Grace à leur bavette qui les fait plonger, celle-ci leur permet aussi d’envoyer de fortes vibrations en montrant leur flanc de gauche à droite. Ils s’animent aussi bien en linéaire qu’en twitch, stop and go et walking the dog pour les sans bavette.

Les jerkbait sont des leurres au corps allongé et possédant (parfois) une petite bavette, évoluant surtout dans la couche supérieure de l'eau.

Ces poissons nageurs peuvent être conçus de plusieurs manières:
- avec un corps composé d'un seul volume et bavette

La pêche des carnassiers aux leurres 510

- avec un corps en général plus volumineux et dépourvu de "bavette",

La pêche des carnassiers aux leurres 610

- avec un corps composé en parties jointes et bavette

La pêche des carnassiers aux leurres 710

Les crankbait sont des petites boules pourvues d'une bavette plus ou moins imposante en fonction de la profondeur à prospecter. Ici petite bavette pour petite profondeur. Il se ramène d'une manière rapide et régulière. On appelle cette pêche rapide le power-fishing.

La pêche des carnassiers aux leurres 810

Les Swimbaits « avec bavette » Idem modèle cité plus haut mais en version Plongeur indiqué comme caractéristique du leurre avec une bavette.

La pêche des carnassiers aux leurres 910

1.3] Les flottants grands plongeurs.

Type de leurre :cranckbait – Longbill Minnows

Profondeur de nage :de 1,5 à 7 m

Descriptif : ces leurres munis de grandes bavettes flottent au repos et plongent très rapidement à la récupération, dès que l'on interrompt cette dernière ils remontent vers la surface. Leur grande et large bavette leur permet de passer au travers des obstacles sans s'y accrocher. De plus, elle sert aussi d’indicateur en tapant sur le fond « Bottom Taping » ou un obstacle sans que le leurre s’accroche. Elle peut aussi servir de « teaser » en grattant les fonds sablonneux comme un blanc qui fouille.

Les crankbait sont des petites boules pourvues d'une bavette plus ou moins imposante en fonction de la profondeur à prospecter. Ici grande bavette pour grande profondeur. Animation identique que le petite bavette en y ajoutant aussi le Bottom Taping.

La pêche des carnassiers aux leurres 1010

Les Longbill Minnows nagent à une profondeur plus importante et se distinguent des Jerkbaits que par leur longue et parfois large bavette. On peut donc les considérer comme une sous-catégorie des jerkbaits (jerkbaits à longue bavette). Animation identique que les jerkbait en y ajoutant aussi le Bottom Taping.

La pêche des carnassiers aux leurres 1110

2 « Les PN en suspension (suspending). »

La densité du leurre est égale à celle de l'eau (en théorie). Sous l'effet de la bavette, le leurre descend à la récupération jusqu'à atteindre une profondeur de nage donnée. En stoppant la récupération, le leurre ne bouge plus, ne remontant pas plus qu'il ne descend. Il reste en suspension dans l'eau à l'endroit où il est arrêté, ce qui permet d'effectuer des (longues) pauses dans l'animation.

La densité dépend de la température: un leurre vraiment suspending dans une eau douce à 12°C sera flottant dans une eau à 18°C et coulant dans une eau à 4°C. La notion de suspending est toujours relative, car il s’agit d’un absolu qui permet d’obtenir un leurre qui se maintien immobile entre deux couches d’eau lorsqu’il est arrivé à sa profondeur d’évolution.

Type de leurre :Jerkbait, Longbill Minnows, Crankbait.

Profondeur de nage :de 0 à 7 m

Descriptif :

Petite bavette : Ces leurres au profil généralement allongé, plongent lentement à la récupération jusqu'à un certain pallier ils remontent ensuite si on relève la canne. La faible taille de leur bavette permet de les désaxer en imprimant au leurre de brusques tirées suivies de relâchés. Les écarts ainsi obtenus sont proportionnels à l’amplitude des tirées.

Grande bavette : La grande taille de la bavette engendre une plongée rapide du leurre, les modèles les plus allongés se désaxent facilement. Les plus trapus du type crankbait gagnent à être animés avec des coups de scion plus doux et de manière plus linéaire. Quel que soit le modèle utilisé, ne pas hésiter à varier la vitesse de récupération.

Idem modèle cité plus haut mais en version Suspending indiqué comme caractéristique du leurre.

3 « Les PN coulants (sinking). »

Le leurre coule à l'arrêt plus ou moins doucement. Il commence à nager quand la récupération est entamée. Il est alors possible d'avoir recours au principe du compte à rebours, pour faire nager le leurre à différentes profondeurs. A noter qu'en général, ce genre de leurre remonte légèrement à la récupération.

3.1] Les coulants sans bavette

Type de leurre : Lipless, Lame, Jig, Poisson d’étain, Swimbait.

Profondeur de nage : de 1,5 à 8 m en linéaire et de 1,5 à 14 m en verticale

Descriptif : très denses, ces leurres ont la particularité de couler rapidement. Un méplat sur le dessus de la tête joue le rôle de bavette. Le point de fixation permet d’obtenir une nage verticale (mouvement de dandine) ou linéaire en cas de récupération continue. Entre ces deux cas de figure, il existe un nombre infini de possibilités.

Le Lipless est un PN au nez et à la queue pointu, munis de billes à l’intérieurs, qui à chaque tirée enverra un maximum de vibration et montrera son flanc de gauche à droite. S’anime aussi bien en linéaire qu’en twitch ou dandine.

La pêche des carnassiers aux leurres 1210

La Lame d’une forme similaire au Lipless mais entièrement plate rend incontrôlable sa pénétration dans l’eau, lui faisant prendre toutes les directions possibles. Sa forme plate lui permet comme le Lipless d’envoyer de forte vibration à chaque tirée et de montrer ses flancs de gauche à droite aussi. S’anime en dandine ou twitch.

La pêche des carnassiers aux leurres 1310

Le Jig. Similaire à la lame mais plus dodu et avec une caudale en queue lui permettant de planer plus longuement à la descente.

La pêche des carnassiers aux leurres 1410

Le Poisson d’étain à une forme de poisson fourrage (Bait Fish) de petite taille type alevin. Celui-ci est similaire à la Lame mais s’attache par la queue. S’anime en dandinant.

La pêche des carnassiers aux leurres 1510

Les Swimbaits « Sinking » sont des leurres articulés reprenant la nage sinueuse la plus naturelle d’une proie. Animé en linéaire comme une proie qui se déplacerai sans stress. Avec des accélérations ou jerk comme une proie fuyante.

La pêche des carnassiers aux leurres 1610

3.2] Les coulants avec bavette.

Type de leurre : Jerkbait, Longbill Minnows

Profondeur de nage : de 1 à 5 m

Descriptif : ils ressemblent aux flottants à la différence près qu’ils sont lestés. Ils coulent à l’arrêt, nagent de manière rectiligne à vitesse constante et remontent si on accélère.

Idem modèle cité plus haut mais en version Sinking indiqué comme caractéristique du leurre.

Sources :

http://www.peches-sportives.com/
http://doktorpike.over-blog.com/
http://www.achigan.net/
http://www.ragot.fr/
http://www.pecheleurre.com/

________________________________________________
Il paraît que le matériel aussi bon soit-il, ne fais pas le pêcheur. Hé bien je confirme j'en suis la preuve. jocolor


Dernière édition par batistuta le Jeu 18 Sep 2014, 14:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
batistuta
Admin
Admin
batistuta

Masculin
Nombre de messages : 4938
Age : 32
Localisation : Brou-sur-Chantereine
Date d'inscription : 08/11/2011

La pêche des carnassiers aux leurres Empty
MessageSujet: Re: La pêche des carnassiers aux leurres   La pêche des carnassiers aux leurres Icon_minitimeJeu 18 Sep 2014, 13:58

Sources :

http://www.peches-sportives.com/
http://doktorpike.over-blog.com/
http://www.achigan.net/
http://www.ragot.fr/
http://www.pecheleurre.com/

F- Les Leurres Souples dit LS

Ces leurres en plastique mou peuvent vibrer selon les animations données par le pécheur ce qui déclenche ainsi l’agressivité des carnassiers.

Les leurres souples permettent d'être très complet: selon le montage utilisé, le leurre évolue avec aisance dans n’importe quel milieu. Autre avantage du leurre souple, son prix qui est souvent moins onéreux que les leurres durs tels que les poissons nageurs et qui correspond souvent à des conditionnements multiples.

Faisons maintenant le tour des différentes familles de leurres souples :

1 « Les virgules ou grubs. »

Leurre fin ou parfois trapu, de forme cylindrique, annelé ou plus rarement lisse, avec une queue aplatie en forme de faucille qui nage toute seule en oscillation à la récupération de la ligne. Ce soft swimbait est si populaire qu'il mérite bien sa catégorie à part entière.

En effet c’est l’un des types de leurres souples parmi les plus répandus tellement son utilisation est simple, la virgule (ou "twist" ou encore "grub" qui correspond à une famille un peu plus générale et qui signifie "bouffe" en anglais) est un leurre basique qui plait à une majorité de poissons. Un simple « lancer ramener » suffira en effet à faire onduler sa queue.

La pêche des carnassiers aux leurres 113

2 « Les vers ou worms. »

De forme cylindrique en section, il imite un ver avec les nombreuses stries verticales qui rappellent la forme annelée du ver. La queue s'effile ou s'arrondit en faucille suivant les modèles.

Là encore tous les montages (texan, wacky, parmi d'autres) sont possibles pour tromper la vigilance de nos chers carnassiers, et les animations sont toutes aussi variées.

La pêche des carnassiers aux leurres 213

3 « Les shads. »

Voila une catégorie bien connue de la plus part des pêcheurs tout simplement parce qu'il nage tout seul à la récupération de la ligne. Très utilisé dans nos eaux, sa ressemble à un poisson, avec en principe une large caudale. Toutes les marques on leur séries, de toutes formes, couleurs et tailles. Ils ne sont pas trop chères, se qui est un avantage. Certains possèdent des larges stries transversales qui amplifient les vibrations de la partie caudale.

Les shads peuvent être armés grâce à une tête plombée ou une monture articulée par exemple. Ils peuvent d'ailleurs être proposés pré armés et pré plombés. Le shad est le leurre de prédilection pour la pêche à la verticale.

La pêche des carnassiers aux leurres 313

4 « Les softs swimbait. »

Idem swimbait en dur cité plus haut mais cette fois les leurres sont en matières souples.

S’utilise en montage texan plombé ou non.

La pêche des carnassiers aux leurres 413

5 « Les jerkbaits, slug ou finesse. »

Jerkbait signifie littéralement « leurre à secouer ». Il a une forme de poisson proche de celle des shads, mais en général plus élancé et avec une queue hydrodynamique se terminant en pointe ou en V (appelée queue finesse), qui émet des vibrations plus discrètes. Certains jerkbaits ont également une forme proche de celle des vers.

Contrairement aux virgules et aux shads, les jerkbaits ne vibrent pas et doivent être animés par le pêcheur. Tous les montages sont permis avec ce leurre même si il est souvent utilisé en texan peu ou non plombé (weightless). Le slug (littéralement « limace ») fait parti aussi de cette catégorie, il a la forme d'une limace généralement sans appendice ni artifice.

La pêche des carnassiers aux leurres 5_110 La pêche des carnassiers aux leurres 5_210

6 « Les tubes. »

Leurre de forme tubulaire, creux ou parfois plein, se terminant en fines lanières. Souvent salé, voire gorgé d'attractants à base de poisson, céphalopode ou ail... De part ses origines aux US, il imite un poisson mort ou agonisant en eau douce. S’utilise aussi bien en weightless qu’en plomb palette.

La pêche des carnassiers aux leurres 611

7 « Les écrevisses ou craws. »

La rien de bien sorcier, comme leur nom l'indique, sa ressemble à une écrevisse ! Tous les poissons en mangent, voir en raffole, une petite confiserie pour eux. Leurre de fond, elle se monte avec une tête plombée, en texan. Il en existes avec des pinces flottantes, se qui donne une position de défense au fond de l'eau. Bien entendu il faut qu'elle soit eschée par la queue, une écrevisse avançant en marche arrière

La pêche des carnassiers aux leurres 711

8 « Les salamandres ou lézards. »

Cette catégorie regroupe les imitations de lézards et salamandres. Corps tubulaire fin, une queue en faucille, plusieurs paires de pattes le long du corps (souvent 4), sur l'avant une tête légèrement plus large que le corps.

Il faut aussi préciser que même dans les régions françaises où l’on ne trouve pas de salamandres, les poissons sont habitués à voir des têtards, qui avant de ressembler à une grenouille ont un air très familier avec la salamandre…

S’utilise comme les écrevisses ou vers.

La pêche des carnassiers aux leurres 811

9 « Les frogs ou grenouilles. »

Corps de forme ovoïde plus ou moins imitative de la forme grenouille, souvent creux armé d'un hameçon double ou plus rarement simple avec la ou les pointes orientées vers le haut, parfois en plastique plein non armé. Double queue en matière souple en faucille (imitant parfois les pattes de la grenouille) ou en filaments de silicones. S’utilise principalement en weightless et texan.

La pêche des carnassiers aux leurres 911

10 « Les créatures. »

Leurre dont l'aspect n'imite aucune proie du milieu aquatique, au corps souvent allongé lisse, annelé ou strié, et garni de plusieurs appendices plus ou moins charnus latéraux ou caudaux qui vibrent dans l'eau. Ramenés lentement, ces petits monstres font vibrer tous leurs appendices et leur déplacement volumineux rappelle celui d'une écrevisse, une salamandre voire un lézard.

La pêche des carnassiers aux leurres 1011

11 « Les trailers. »

Trailer signifie littéralement « remorque », c'est un leurre souple additionnel enfilé sur un hameçon simple, le tout accroché et « remorqué » par un rubber jig ou un spinnerbait. Les trailers sont facultatifs, ils renforcent les signaux visuels et vibrations des spinnerbaits et rubber jigs. Les trailers à spinnerbait sont plutôt fins, souvent avec une queue en Y, plus rarement avec une queue en virgule pour attirer le brochet. Les trailers à rubber jig sont plutôt volumineux, on choisit souvent une écrevisse ou une créature, entières ou juste la moitié arrière.

La pêche des carnassiers aux leurres 1111

12 « Les insectes. »

La rien de bien sorcier, comme leur nom l'indique, sa ressemble à des insectes, types mouches, araignées etc… ! Tous les poissons en mangent, voir en raffole, une petite confiserie pour eux. Leurre de surface, flottant, elle se monte avec en texan ou weightless.

La pêche des carnassiers aux leurres 1211

G- Les Cuillères, Jigs, Spinnerbait, Buzzbait, Chatterbait.

1 « Les cuillères. »

Leurre composé d'un hameçon (simple, double ou triple) et d'une palette métallique brillante. Il existe deux types de cuillers :

a) L’ondulante :

Leurre allongé, de section fine comme une lame, et courbé plus ou moins en S. Fabriqué en inox, aluminium, laiton ou autres alliages, sa nage est planante et imprévisible durant les relâchés. Généralement armé d'un hameçon triple.

En faite, il s’agit d’un « simple » morceau de métal en forme de feuille étroite et ondulée.

Lors de la récupération elle ondule et envoie ses éclats lumineux dans tous les sens. Quand on la stoppe, elle coule comme une feuille morte, imitant alors à merveille un poisson agonisant. C’est souvent à ce moment là que l’attaque survient !

Pour limiter le vrillage du corps de ligne, il convient d’y ajouter un émerillon baril à l’aide d’un anneau brisé qui sera fixé à l’œillet.

S’anime en lancer/ramener, en mort manié, en dandine, en twitch.

La pêche des carnassiers aux leurres 1311

b) La tournante :

Une cloche métallique leste une corde à piano sur laquelle tourne une palette.

Son principe est simple : sous l’effet de la traction du fil, une palette tourne autour d’un axe, ce qui produit des vibrations et des éclats lumineux. Un hameçon triple se trouve au bout.

Une palette plutôt ronde (dite « colorado ») produira plus de vibrations et tirera plus sur la canne, à l’inverse une palette allongée (dite « willow » ou « feuille de saule ») sera plus discrète et mieux adaptée aux courants.

La pêche des carnassiers aux leurres 1411

Il existe plusieurs versions :

Une version dite vaironnée, avec un leurre souple imitation de vairon en plus.

La pêche des carnassiers aux leurres 1511

Une version avec pompom.

La pêche des carnassiers aux leurres 1611

Une version avec avançon s’animant comme au mort manié.

La pêche des carnassiers aux leurres 1710

Une version dite double palette ou tandem.

La pêche des carnassiers aux leurres 1810

2 « Les jigs. »

En fait, il s’agit d’une tête plombée avec une jupe, comme sur un spinnerbait mais sans palette.

La plupart des modèles sont équipés d’une brosse anti-herbes qui leurs permettent de pénétrer au cœur des herbiers et des branchages immergés. C’est un véritable leurre passe-partout.

On peut aussi les trouver avec des « rattles », c'est-à-dire de tous petits tubes renfermant des petites billes qui s’entrechoquent. C’est un système bruiteur qui peut s’avérer déterminant.

La pêche des carnassiers aux leurres 1910

3 « Les jigs minnows. »

Leurre effilé sans bavette qui possède une nage virevoltante lors des relâcher. Il faut animer par des coups de scions amples et très rapides pour imiter une proie en fuite. Il est entièrement plombée ou partiellement. La lame vibrante et le poisson d’étain cité plus haut dans la rubrique PN sont aussi assimilés aux jigs.

La pêche des carnassiers aux leurres 2010

4 « Les spinnerbaits. »

Une armature en métal pliée en V forme sa base. A une extrémité on y trouve une, voire plusieurs palettes tournantes, à l’autre c’est une tête plombée (un plomb + un hameçon simple) décorée et agrémentée de filaments souples (en silicone ou en caoutchouc) que l’on appelle la jupe.

Lors de la récupération, les palettes tournent et la jupe ondule et frétille. Quand on le stoppe, il coule et ses palettes continuent de tourner. Une fois au fond, sa jupe bouge lentement. Ce leurre émet donc toute une panoplie de signaux visuels et vibratoires ; et contrairement à beaucoup de leurres, il est efficace à chaque instant.

Son hameçon simple étant protégé par l’armature, il se faufile presque partout sans s’accrocher : herbiers, branches, structures diverses. Il est donc idéal pour prospecter les endroits les plus encombrés.

Ceci étant, il est très efficace aussi pour pêcher en pleine eau du fait des nombreux signaux qu’il émet.

La pêche des carnassiers aux leurres 2110

5 « Les buzzbaits. »

Il est conçu un peu comme un spinnerbait.

La (grande) différence est que son bras supérieur est plié afin que sa deuxième moitié soit parallèle au bras inférieur. Cette deuxième moitié est équipée d’une hélice à la place des palettes.

C’est un leurre de surface, il faut donc le ramener assez vite pour qu’il puisse évoluer juste sous la surface de l’eau, l’hélice peut alors brasser la surface afin d’alerter les carnassiers actifs.

De part sa conception, il peut prospecter les zones encombrées d’herbiers en passant au-dessus.

On trouve des variantes avec deux hélices, ou bien un cliquet pour faire encore plus de bruit.

C’est un leurre très bruyant qui déclenche des attaques aussi violentes que spectaculaires.

La pêche des carnassiers aux leurres 2210

6 « Les chatterbaits. »

C’est tout simplement l’association d’un jig à jupe et d’une palette qui a donc donné naissance à un leurre que l’on trouve désormais sous le nom de chatterbait.

La définition exacte du “chatterbait” serait “appât qui broute”, comme quoi la traduction littérale ne marche pas à tous les coups ! S’il n’a rien d’un ruminant, le chatterbait vibre, s’ébroue, se secoue d’une façon peu commune dès qu’on le ramène par une tirée franche.
L’effet vibratoire de la palette se transmet alors au leurre entier, qui semble pris d’une crise d’épilepsie aiguë. Le rapport volume/ vibrations est plus élevé que celui des lipless et des crankbaits, ce qui n’est pas peu dire !

L’utilisation d’un chatterbait reste des plus simples. Ceux qui connaissent la pêche au poisson mort manié seront ici en terrain connu. Comme pour tous les jigs, l’animation est essentiellement constituée de tirées de 0,50 à 1 mètre environ suivies de relâchés. On doit sentir immédiatement dans la canne les vibrations du leurre. Sous l’effet de la tirée canne haute, la palette bute sur l’eau se met à se déhancher frénétiquement. C’est immanquable, même à longue distance, tant la canne se fait l’écho des vibrations du leurre. En cas de longs lancers, une récupération linéaire est aussi très efficace, avec là aussi de fréquents relâchés.

La pêche des carnassiers aux leurres 2310

Sources :

]http://www.peches-sportives.com/
]]http://doktorpike.over-blog.com/
]http://www.achigan.net/
]http://www.ragot.fr/
http://www.pecheleurre.com/

________________________________________________
Il paraît que le matériel aussi bon soit-il, ne fais pas le pêcheur. Hé bien je confirme j'en suis la preuve. jocolor


Dernière édition par batistuta le Jeu 18 Sep 2014, 14:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
batistuta
Admin
Admin
batistuta

Masculin
Nombre de messages : 4938
Age : 32
Localisation : Brou-sur-Chantereine
Date d'inscription : 08/11/2011

La pêche des carnassiers aux leurres Empty
MessageSujet: Re: La pêche des carnassiers aux leurres   La pêche des carnassiers aux leurres Icon_minitimeJeu 18 Sep 2014, 13:59

Sources :

]http://www.peches-sportives.com/
]]http://doktorpike.over-blog.com/
]http://www.achigan.net/
]http://www.ragot.fr/
http://www.pecheleurre.com/

H- Les Têtes Plombées dit TP, les plombs Drop-Shot dit DS, les plombs balle, les plombs à lester, le plomb palette dit PP.

1 « Les têtes plombées. »

a) Les têtes anti-herbes

Munies de poils de balais, ces têtes plombées sont idéales pour travailler dans les zones encombrées, entre les branchages ou herbiers. Idéales pour le black-bass, le sandre et le brochet, on peut aussi les utiliser en mer.

La pêche des carnassiers aux leurres 114

b) Les têtes texannes

Les têtes texannes sont conçues pour loger la pointe de l'hameçon dans le dos du leurre. Elles permettent de passer dans des endroits encombrés et dans les herbes.

La pêche des carnassiers aux leurres 214

c) Les têtes football

Les têtes Football ont la forme d'un ballon de rugby. Cette forme ovale leur confère une excellente stabilité sur le fond et leur permet d'osciller naturellement avec le courant, en se couchant tantôt d'un côté, tantôt de l'autre, accentue donc le rolling d’un shad. Parfait pour le brochet.

La pêche des carnassiers aux leurres 314

d) Les têtes rondes

Les têtes rondes sont probablement les plus anciennes et restent pourtant incontournables pour les pêches qui nécessitent de la simplicité. Leur vitesse de descente est moyenne et ces têtes sont recommandées pour toutes les pêches à risque, du fait de leur prix attractif.

La pêche des carnassiers aux leurres 414

e) Les têtes fines

Ces têtes effilées conviennent à tous les leurres souples fins et élancés comme les baitfish, slugs ou worms. Elle descendent assez vite sur le fond et favorisent les ondulations naturelles des leurres.

La pêche des carnassiers aux leurres 511

f) Les têtes sabots

Les têtes sabot sont conçues pour reposer sur le fond en donnant au leurre une inclinaison ascendante. La queue est donc orientée vers la surface, un effet qui se trouve amplifié par l'utilisation de queues flottantes. Ces têtes facilitent le shaking, c'est à dire les micros animations sur le fond. Parfait pour la pêche en verticale.

La pêche des carnassiers aux leurres 612

g) Les têtes poissons

Ces têtes imitent la tête des poisson et s'adaptent parfaitement à la plupart des shads. Elles accueillent parfaitement le devant du corps du leurre et conduisent le flux liquide le long du corps jusqu'à la queue. Elles facilitent ainsi le développement du rolling de ces leurres souples.

La pêche des carnassiers aux leurres 712

h) Les têtes rubber jigs

Les rubber jig sont conçus pour la rivière et viennent en complément des leurres souples. Leur jupe très mobile gonfle et respire au rythme des animations du pêcheur, elles sont redoutables sur le black bass. Leur équilibrage porte l'hameçon vers le haut, limitant ainsi les accrocs.

La pêche des carnassiers aux leurres 812

i) Les têtes palette et hélices

Toutes deux émettent des vibrations supplémentaires à celle des leurres souples utilisés pour un attrait accentué. Elles permettent aussi de cibler l’attaque des carnassiers, pour plus de réussites. Ces TP peuvent réellement faire la différence en cas de refus sur TP classiques.

La pêche des carnassiers aux leurres 912
La pêche des carnassiers aux leurres 1012

2 « Les plombs drop-shot. »

Les plombs drop shot sont montés en position terminale sur les montages destinés à la verticale. Ces plombs terminaux se déclinent en plusieurs tailles et plusieurs formes essentiellement conçus pour l'eau douce ou pour les pêches légères en mer.

La pêche des carnassiers aux leurres 11_110 La pêche des carnassiers aux leurres 11_210 La pêche des carnassiers aux leurres 11_310 La pêche des carnassiers aux leurres 11_410

3 « Les plombs balles. »

Les plombs balles peuvent être monté au nez du leurre souple ou décalés par quelques dizaines de centimètre de nylon. Leur profil ne perturbe pas la nage des leurres. S’utilisent pour les montages texans et carolina.

La pêche des carnassiers aux leurres 1212

4 « Les plombs à lester. »

Alourdir un Soft bait par le ventre, par la tête ou par la queue sont autant d'actes qui font appel à des plombs spéciaux. Des plombs à pincer aux plombs inserts, ils vous assurent une multitude de possibilités techniques.

La pêche des carnassiers aux leurres 1312

5 « Le plomb palette. »

Plomb de forme triangulaire assurant une pénétration incontrôlable dans l’eau, envoyant ainsi des vibrations supplémentaires, déclanchant les attaques de carnassiers.

La pêche des carnassiers aux leurres 1412

Sources :

]http://www.peches-sportives.com/
]]http://doktorpike.over-blog.com/
]http://www.achigan.net/
]http://www.ragot.fr/
http://www.pecheleurre.com/

________________________________________________
Il paraît que le matériel aussi bon soit-il, ne fais pas le pêcheur. Hé bien je confirme j'en suis la preuve. jocolor
Revenir en haut Aller en bas
batistuta
Admin
Admin
batistuta

Masculin
Nombre de messages : 4938
Age : 32
Localisation : Brou-sur-Chantereine
Date d'inscription : 08/11/2011

La pêche des carnassiers aux leurres Empty
MessageSujet: Re: La pêche des carnassiers aux leurres   La pêche des carnassiers aux leurres Icon_minitimeJeu 18 Sep 2014, 15:03

Comme vous pourrez le constater, il reste des choses à dire.

- Différents montages,
- Différents noeuds,
- Différentes techniques d'animation, etc…

J'espère avoir encore le temps et l'envie après tout ça, pour continuer mes recherches et rassembler les informations trouvées afin de vous les transmettre.

En attendant, si vous désirez réagir à ce post qui est verrouillé afin de ne pas le polluer, vous pourrez réagir sur le post en lien ci dessous.


Merci, tous et toutes à vos cannes au bord de l'eau maintenant.

________________________________________________
Il paraît que le matériel aussi bon soit-il, ne fais pas le pêcheur. Hé bien je confirme j'en suis la preuve. jocolor
Revenir en haut Aller en bas
philtiss
Admin
Admin
philtiss

Masculin
Nombre de messages : 3438
Age : 53
Localisation : Paris 20e
Date d'inscription : 10/04/2010

La pêche des carnassiers aux leurres Empty
MessageSujet: Re: La pêche des carnassiers aux leurres   La pêche des carnassiers aux leurres Icon_minitimeJeu 18 Sep 2014, 15:31

batistuta a écrit:
Comme vous pourrez le constater, il reste des choses à dire.

- Différents montages,
- Différents noeuds,
- Différentes techniques d'animation, etc…

J'espère avoir encore le temps et l'envie après tout ça, pour continuer mes recherches et rassembler les informations trouvées afin de vous les transmettre.

En attendant, si vous désirez réagir à ce post qui est verrouillé afin de ne pas le polluer, vous pourrez réagir sur le post en lien ci dessous.


Merci, tous et toutes à vos cannes au bord de l'eau maintenant.
Joli boulot Baptiste. Ce sujet est précieux  et va surement être lu maintes et maintes fois. A bosser comme cela, trouves-tu le temps d'aller à la pêche?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La pêche des carnassiers aux leurres Empty
MessageSujet: Re: La pêche des carnassiers aux leurres   La pêche des carnassiers aux leurres Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La pêche des carnassiers aux leurres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CARNASSIERS AUX LEURRES: LE MATERIEL POUR DEBUTER
» [VENDS] Leurres à carnassiers
» perche
» Leurres AMS
» Montage double effet.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pêche en Seine :: Les présentations-
Sauter vers: